Les droits des policiers comptent aussi, dixit le CPD

L’organisation Combite pour la Paix et le Développement est consternée et choquée par l’assassinat et l’humiliation des cadavres des valeureux policiers dont les photos ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux à village de Dieu, le vendredi 12 mars 2021.Ce crime odieux frappe la dignité de tous les haïtiens et représente un affront pour la PNH, seule force encore fonctionnelle assurant la protection des vies et des biens des haïtiens.

Crédit Photo : MINUJUSTH

La direction exécutive et tous les membres de CPD expriment leurs condoléances aux familles des victimes et à l’institution policière ainsi qu’à tous les haïtiens qui sont révoltés contre cette barbarie commise par les ennemis de la patrie. En revanche, le Combite pour la Paix et le Développement exhorte l’Etat haïtien, particulièrement le CSPN à faire toute la lumière sur les circonstances de cet acte afin que la population et les familles éplorées en soient informées.

En dépit de tout, l’Etat haïtien doit tout mettre en œuvre pour que les coupables soient attrapés et poursuivis en justice. Tout en respectant et protégeant les populations civiles et innocentes, les autorités haïtiennes en matière de sécurité doivent faire en sorte qu’aucun territoire du pays ne soient catalogué de zone de non droit ; les bandits doivent être poursuivis jusqu’à leur dernier retranchement et qu’ils soient amenés devant la justice pour répondre à leurs crimes.

Tout le monde sait que les membres de la police nationale d’Haïti travaillent dans des conditions exécrables et les moyens logistiques, financiers mis à leur disposition ne suffisent pas pour contrer les gangs armés devenus de plus en plus puissants. L’événement du 12 mars à village de Dieu donne le signe que le haut commandement de la police nationale aurait négligé ou ignoré certains paramètres logistiques et stratégiques en matière d’opération sur le terrain. Ce qui a couté la vie à des braves policiers. La nation exige des comptes et que certaines responsabilités soient mises en cause d’une manière ou d’une autre et en subir les conséquences que de droit.

Enfin, CPD invite tous les policiers et policières à garder la morale haute et à rester conséquente, fidèle à leur mission consacrée par les lois de la république d’Haïti. La PNH a la solidarité du peuple haïtien. Par conséquent, CPD recommande :

  1. Au Conseil Supérieur de la Police Nationale de diligenter une enquête sur l’opération policière du 12 mars 2021 à village de dieu conduisant à la mort des membres de la police nationale.
  2. Que l’Etat haïtien dispose un fond de réparation afin que les enfants de ces vaillants policiers soient pris en charge totalement
    Fait à Port-au-Prince, le 14 mars 2021

Fritznel PIERRE
Directeur Exécutif CPD
+509 37349287

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.