Haiti-Vaccin anti COVID19: les autorités se dédouanent de toute poursuite en cas de manifestations indésirables graves

Alors que la polémique autour des vaccins anti COVID19 s’est amplifiée durant la deuxième semaine de mars et que des pays ont décidé de suspendre le processus de vaccination, l’État haïtien quant à lui poursuit ses démarches en vue de se les procurer et pose ses conditions.

Crédit Photo : Conseil International des Infirmières

Dans une résolution prise en conseil des ministres le 16 mars 2021 portant sur l’introduction du vaccin contre la COVID en Haïti, les autorités ont reconnu la nécessité pour le pays de disposer des dits vaccins. C’est dans cette optique, que tout le conseil  » entérine les démarches entreprises par le Ministère de la Santé Publique et de la Population en vue de se procurer ces vaccins « . Les démarches pour la concrétisation de cet objectif vont bon train et le conseil des ministres a pris les devants en ce qui concerne les effets secondaires de la prise du vaccin.

En effet, à l’article 2 de la dite résolution publiée dans le spécial numéro 18 du journal officiel, Le Moniteur, paru le mardi 16 mars 2021, il est prévu que les récipiendaires devront signer un formulaire de désistement de toute poursuite contre les fabricants et l’État ce même en cas de manifestations indésirables graves.

 » Le Conseil des Ministres donne son accord pour la réception des vaccins dans les conditions stipulées dans le document de soutien de l’Alliance Globale et l’immunisation (GAVI). Il demeure entendu que ces vaccins ne seront pas obligatoires et que les récipiendaires devront signer un formulaire de désistement de toute poursuite contre les fabricants et l’État en cas de manifestations indesirables graves suite à l’administration du vaccin  » stipule l’article susmentionné.

Rappelons que divers pays ont pris la décision de suspendre l’usage de vaccin anti COVID19 ce par précaution après l’apparition de certains effets secondaires comme des allergies sévères et la formation de caillots sanguins. Le Danemark, l’Islande, la Norvège, l’Italie, l’Autriche, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, la Norvège et l’Irlande ont tous suspendus leur processus de vaccination contre la COVID. L’Agence européenne du médicament (EMA) a quant à lui annoncé que des allergies sévères doivent être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin AstraZeneca. Quoi de mieux pour renforcer les convictions des sceptiques et partisans de théories complotistes relatives au vaccin anti COVID19 ?

Stevens JEAN FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.