Haïti | Insécurité: Du kidnapping à domicile, comme du Poisson d’avril

Environ un mois de cela, le Premier Ministre haïtien Joseph Jouthe avait annoncé, comme une mesure providentielle, le déteintage des véhicules, afin de freiner le fléau du kidnapping qui fait son petit bonhomme de chemin un peu partout à travers le territoire national, mais surtout à Port-au-Prince et ses zones avoisinantes. A travers la rubrique A QUOI ÇA SERT, pour avoir compris que le déteintage ne constitue en rien une mesure suffisante voire trop utile, nous avons opiné et prévu que le mode opératoire des ravisseurs pourraient changer. Car, en réalité, c’est l’État qui n’est pas prêt pour diriger, et garantir aux citoyens tout ce à quoi ils ont droit, ou aspirent pour construire leur aise.

En pleine séance d’adoration ce jeudi 1er Avril 2021, soudain on peut constater une frayeur accaparer les visages de deux membres et du Pasteur de l’Église Adventiste à Diquini 63, commune de Carrefour, (entrée Sud de la Capitale haïtienne), et ils cherchent en vain à se cacher. Le suspens était là. Et un homme grincheux, peut-être dans la trentaine, est apparu flanqué de son fusil d’assaut AK47 et les exhorte tous les trois à quitter le chair. C’est en tout cas ce que nous révèle cette séquence d’une vidéo extraite du direct, et devenu viral sur tous les réseaux aux environs d’onze heures 20 du soir, hier.

Et non, ce n’est point du Poison d’avril, ou autre blague de mauvais goût s’apparentant à un quolibet à l’encontre du Seigneur. Ce n’est non plus pas une séance de tournage hollywoodien. C’est la réalité la plus vraie qui nous éclabousse de notre irresponsabilité, en pleine gueule, comme pour nous réveiller contre notre inertie, notre faiblesse chronique de l’acceptation de l’abject.

Oui, c’est un kidnapping à domicile, puisque dans l’enceinte même d’une Église des ravisseurs à visages découverts, comme un cheveu dans la soupe font irruption et intiment l’ordre au Pasteur et au moins deux autres fidèles, membres du groupe musical Gospèl Kreyòl dont le maestro, de vider les lieux, pour une destination inconnue. Et tout ça, sous les yeux hagards et impuissants de plusieurs centaines de fidèles, et plusieurs milliers d’autres qui suivaient le direct sur Facebook et YouTube.

Un acte crapuleux, répugnant de plus, comme pour confirmer une fois de trop la bassesse dans laquelle nous acceptons de vivre. Mais lequel acte, malgré tout ce qu’il comporte de révoltant, qui risque de ne pas nous révolter comme il y en a eu bien d’autres, l’assassinat de Maitre Dorval, le massacre de La Saline, les policiers jetés en pâtures à Village de Dieu, entre autres.

Il est à noter que le Révérend Pasteur Audalus Estimé enlevé lors de ce drame insolite aurait déjà eu un neveu kidnappé il y a peu de temps. Pour l’instant on ignore s’il y a exigence de rançon et le montant réclamé.

Que Dieu intervienne!
Ayibobo!

Étienne De Saint-Exil
etiennedesaintexil@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.