Classico : Les Penaltys oubliés du Real-Barça au cœur de la polémique

Deux jours après le Classico, l’affiche phare du football mondial entre les deux géants d’Espagne qui s’est déroulée samedi dernier, continue d’alimenter les débats. Selon les pro Catalans, Monsieur Manzano qui devait arbitrer la rencontre en toute impartialité, a volé la vedette aux 22 acteurs en fermant les yeux sur 2 penaltys qui auraient dû être sifflés en faveur du Barça, alors qu’il y avait faute sur l’attaque madrilène qui a conduit à l’ouverture du score de Karim Benzema.

Monsieur Jesús Gil Manzano au cœur d’une polémique ! En effet, moins 24 heures avant le Classico, Monsieur Mateu Lahoz désigné préalablement pour siffler la rencontre ; a contracté une blessure inattendue et a été contraint de se faire remplacer par Monsieur Gil Manzano. Au lieu de laisser les acteurs décider du sort de la rencontre, il a préféré d’enfiler sa costume de vedette.

Tout a commencé par une faute non sifflée au milieu du terrain, Frederico Valverde en a profité pour mener un contre en éliminant deux Barcelonais sur son passage avant de servir Lukas Vasquez. Le Centre de ce dernier au premier poteau a trouvé Karim Benzema pour l’ouverture du score. Ce but selon les Catalans aurait dû être annulé par la VAR.

Sur le second but du Real, Vinicius a amorcé un contre et a été fauché selon Monsieur Manzano par Mingueza à l’entrée de la surface. Mais sur le ralenti, il est clair que la faute qui a coûté un carton jaune au défenseur du FC Barcelone n’était pas si évidente que ça. Le coup franc accordé par Monsieur Lonzano va être converti quelques instants après en but par Toni Kroos.

Malgré ces deux erreurs d’arbitrage plutôt fatales aux visiteurs, Monsieur Manzano a pourtant fermé les yeux sur deux possibles penaltys en faveur du Barça. D’abord en première période, sur une passe en profondeur, Ousmane Dembele a été accroché dans la surface mais monsieur Manzano n’a pas bronché. En deuxième période dans les derniers moments du match, Martin Braithwaite a été accroché et l’arbitre aux 37 piges a aussi fermé les yeux.

Les Barcelonais reproche aussi à Monsieur Manzano d’avoir accordé trop peu de temps additionnel alors que son équipement a aider à casser le rythme du match. Au final, le Real s’est imposé 2-1 au terme d’un arbitrage douteux selon plus d’un.

Seide Putnam LOUS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.