Haïti | Politique | Que faut-il attendre de ce fameux Claude Joseph à la Primature?

13 avril dernier, Joseph Jouthe a jeté l’éponge, aucun poste n’est éternel. Il n’est même pas resté pour liquider les affaires courantes. Le lendemain, Claude Joseph a pris les rennes de la Primature en sa qualité de Premier Ministre a.i. Mais l’on sait tous à quoi ça rime «intérim» en Haïti: période interminable, un astucieux clin d’œil à sine die . C’est aussi une manière pour Jovenel Moïse de toujours avoir ses bottes sur le cou de ceux qui auront accepté le job. Il veut que tout le monde travaille pour lui, et de fait lui fasse plaisir en toutes circonstances.

Crédit Photo : Le Nouvelliste

Ces six derniers mois, en étant titulaire du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, Claude Joseph a été le subalterne le mieux qualifié pour remplacer Jouthe Joseph à la Primature, en ce sens qu’il colle au profil fétiche de Jovenel Moïse. Claude est un homme qui défend son patron, avant de «servir» le Président de la République, l’accompagner dans l’application d’une vraie politique au grand bénéfice de la nation entière. Et Jovenel ne demande que ça. Il raffole de ceux qui le défendent au péril de leur dignité et qualification académique. Et ce fameux Claude Joseph a fait ses preuves, ses sorties médiatiques et déclarations flatteuses lui valent cette palme dorée, Doré est battu d’une poussière de point. Oui, il a toujours pris le risque, et mis son doctorat en jeu dans des déclarations abécédaires (pour dire très élémentaires), en ce sens que son zèle lui donne des ailes, non pas pour prendre de l’altitude mais pour mieux descendre dans les précipices insondables et honteuses.

Claude a un bon et solide profil académique, et un passé de militant politique. Il aurait pu se surpasser, et collaborer au sein de n’importe quel gouvernement avec caractère et verticalité, et ainsi contribuer au changement. Mais il a préféré, par ses bassesses, glaner des galons au sein d’un pouvoir en perte de légitimité, plutôt que d’être cet intello averti éclairé, dont la présence aurait apporté une nuance. Certes, Jovenel ne l’aurait pas supporté, comme il l’a fait avec certains anciens ministres, collaborateurs, et parlementaires de la 50è Législature élus sous la bannière du PHTK dont Jude Jean , ex-député de Boucan Carré, crucifié, barré par l’Exécutif, pour ses «bémols» que les hauts dignitaires dudit Parti et Jovenel ont toujours jugés désobligeants, malgré sa volonté réelle et ses démarches d’accompagner les autorités locales (Mairie, CASEC, ASEC) pour de meilleures conditions de vie, infrastructures et autres. Le Président n’aime pas les effrontés qui veulent apporter nuance, réflexion contraire pour un meilleur atterrissage; quand il parle, c’est «Point barre!». Alors, on se la ferme, et on applique, d’accord ou pas. Au final, c’est la population qui en souffre, et parfois elle est dupe de croire que ce sont les autres autorités qui ne sont pas à même de donner des résultats, en innocentant Jovenel Moïse détenteur des clés de la vanne de financement, «Grand Décideur»!

Malgré sa qualification, sa présomption de compétence que lui confère son parcours académique, on n’est pas dupes de douter, et même d’être pessimistes quant à ce que pourrait apporter Claude Joseph, vu le registre dans lequel il évolue.

Par un miracle, que Claude Joseph change de registre, se démarque des assujettis… Car tout ce qu’on espère de lui c’est mille fois «rien» à la Primature, sinon un nouveau Premier Ministre singe, et fanatique, noyé dans des faire-semblant!

Étienne De Saint-Exil
etiennedesaintexil@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.